lundi 17 janvier 2011

Anna Calvi - Anna Calvi [3.0]


Avis : Anna Calvi serait donc la première sensation forte de l’année en matière de pop musique, le premier disque coup de poing de 2011. En tout cas, il faisait partie des disques les plus attendus de l’année, dont les miens. Une fois le disque lancé, une fois les chansons écoutées et réécoutées, la soufflé retombe pourtant très vite. Car peut-on franchement parler de disque majeur après l’écoute des banales rengaines d’Anna Calvi ? Entendons-nous bien, ce n’est pas un disque à jeter totalement au feu. Sur un titre, le plus tranquille du lot, celui aux influences Nancy Sinatra, ("No More Words"), l’anglaise fait son petit effet et se révèle assez intéressante. En revanche dès qu’elle sort l’artillerie lourde, les grosses batteries années 80, les envolées vocales souvent à la limite du supportable, les guitares et les gros refrains dignes d’un mauvais groupe de rock irlandais, comme sur "Desire" ou l’horrible "Suzanne & I", là je dis stop ! Et ce ne sont pas les références (assez justes) à Jeff Buckley, Patti Smith ou PJ Harvey lues ici et là et la présence quasi fantomatique de Brian Eno qui viendront lui sauver la mise et lui donner une crédibilité. Et si Anna Calvi a sans doute un organe très développé, elle ne s'en sert jamais pour donner quelque chose de mesuré et de réellement séduisant, mais plutôt pour verser dans une musique ampoulée et bien trop grandiloquente pour me séduire.
Artistes similaires : Jeff Buckley, Patti Smith, PJ Harvey...
Label : Warner
Ecouter : myspace + spotify + grooveshark
Note : [3.0]
Critiques : la musique à papa + Blake + swommb

Anna Calvi, Teaser Trailer from Vanessa Whyte on Vimeo.

23 commentaires:

Mmarsupilami a dit…

De là à sanctionner d'un 3/10, y a de la marge! :-D

Anonyme a dit…

Artiste découverte sur scène, absolument exceptionnelle et niveau d'écriture ahurissant. Chronique manifestement à côté de la plaque! Après, tous les gouts sont dans la nature, hein ;-)
mais j'imagine qu'il s'agit d'une simple réaction à l'engouement général.

Benoit a dit…

@Mmarsupilami : pour une chanson écoutable, c'"est bien payé, je trouve ;-)
@anonyme : c'est clair que par moment, il faut apporter des avis dissonants, surtout quand ils sont justifiés comme le mien.
PS : c'est marrant de voir (une fois de plus) que dès qu'on descend le moindre disque comme on est tout de suite considéré comme "hors sujet" ou "à côté de la plaque".
Bref.

Anonyme a dit…

je trouve que tu es hors-sujet non pas parce que tu descends le disque, mais lorsque tu parles de batterie 80 et de rock irlandais je penses que tu es juste de mauvaise foi (je trouve le titre en question très connoté Patti Smith) Par ailleurs, je peux concevoir que sa voix irrite, comme celle de Jeff Buckley. Pour ma part, je trouve que les chansons sont suffisamment puissante pour parler d'une révélation.

Mmarsupilami a dit…

Benoît, tu lui fais payer le fait que tu as fantasmé sur la pochette toute dorée, avoue! C'est la rançon de ta honte...
:-D

Vincent a dit…

Ouais, 3/10, ça sent quand même la réaction basique de rejet face au buzz (ouh, le vilain mot...).
Pour ma part, j'ai écouté sans à priori et j'ai été séduit. (au passage, merci pour le lien ;)
"Ampoulé", "artillerie lourde" : non, je ne suis pas d'accord. Alors, bien sûr, ce n'est sûrement pas minimaliste, mais en comparaison, je ne trouve pas ça plus lourd qu'un "Funeral" de Arcade Fire et bien plus subtil et délicat qu'un U2 en tout cas ! Il y a aussi un petit côté Pretenders, en nettement supérieur... Mais, bon, les goûts et les couleurs...

Benoit a dit…

@vincent : on est d'accord sur Arcade Fire ! Sinon je ne pensais pas spécialement à U2 mais à des souvenirs de groupes comme ça, assez vulgaires...cecidi dit je 'nai jamais trop aimé Patti smith, ça aide sans doute pas. mais en toute honnêteté ce disque est un des trucs les plus lourdingues écoutés ces deniers temps... alors bien sûr, j'aurais pu virer le disque de mon dossier au bout de 2 écoutes et passer vite à autre chose, mais comme il y a avait pas mal d'avis dithyrambiques, il m'a semblé juste de dire tout le mal que je pensais de cet album. et sinon, je ne suis pas le seul à avoir trouvé ça mauvais, mais peut être le seul à le dire si ouvertement.

Anonyme a dit…

j'te rassure, t'es pas le seul, je crois que magic aussi l'a sabré, mais on sait pourquoi (les inrocks aiment, donc ils aiment pas)

Benoit a dit…

@Anonyme : euh franchement, la guegerre inrocks magic est une pure légende ou alors c'est datée. D'autant que les chroniques sont écrites des semaines et des semaines avant parution du journal. Mais Magic aime bien avoir ses têtes de turc et ça m'agace assez souvent d'ailleurs !

arbobo a dit…

"lorsque tu parles de batterie 80 et de rock irlandais je penses que tu es juste de mauvaise foi"

pas du tout, par moments j'y ai pensé aussi, c'est plutôt flateur et exagéré qu'on cite constamment patti smith et pj harvey à son propos, par moment c'est beaucoup 80s que ça, et parfois plus FM aussi.

après une 1e écoute j'aurais mis la moyenne, mais là on entre dans le jugement sur la qualité. Sur le style, en revanche, je suis benoit à 100%

Blake a dit…

M'enfin, pourquoi on te tombe sur le dos mon Benoît tandis qu'on m'a plutôt ménagé (merci pour le lien aussi) alors qu'on a quasi le même rejet de ce disque lourdaud ? Et je pense même que tu es bien gentil avec elle en évoquant Nancy Sinatra ...

Après, pour peu qu'on soit pas sensible à la musique de Mlle Calvi, normal que ce déluge général d'éloges n'incite pas bien à la mansuétude ou la demi-mesure.

Et j'ai compris soudain pourquoi on évoquait Lynch à son sujet, si si, c'est évident : elle chante dans une ambiance cabaret devant un ... rideau rouge à la Twin Peaks. Quels comiques non, ces critiques ?

Allez je suis avec toi Benoît ! Et y a plein de bons disques qui attendent ;-)

Benoit a dit…

@Blake @arboro, vus commentaires me rassurent un peu car je commençais à douter de mon oreille et de ma modeste culture musicale. En tout cas, tous ces commentaires, finalement, ça donne envie d'écrire plus de critiques négatives ! ;-)

Blake a dit…

C'est exactement ce que j'ai pensé en voyant le nombre chez moi, et encore plus chez toi : une dizaine en même pas un après-midi. Mazette ! Faut devenir un killer, c'est apparemment ça que les gens apprécient ...
Allez, je vais les dézinguer maintenant ces mollassons de Musée Mécanique ;-)

Benoit a dit…

@Blake : non mais t'as pas compris ! Faut s'attaquer à des trucs connus, un peu dans le buzz, ou alors à des dinosaures, des intouchables ! et alors là, bonjour la vindicte populaire !!!

Mmarsupilami a dit…

"Vindicte populaire"!!!
T'en rajoutes pas une couche, là?
:-DD

Benoit a dit…

Bien sûr c'était dit sur le ton de l'humour ! Et hop je rajoute le ;-)

Mmarsupilami a dit…

J'avais saisi, c'est pour ça que j'éclatais de rire! En tout cas, la prochaine fois que tu lapides un album qui me laisse indifférent, je rameute les gens pour qu'on te cloue au pilori avant de te jeter au bûcher!
:-)

Benoit a dit…

@ Mmarsupilami : ça me parait raisonnable.

Benoit a dit…

tiens, elle était chez Lenoir hier soir ! Des échos ?

Blake a dit…

bon je suis de parti pris mais c'était d'un ennui... avec le batteur bourrin à la batterie, les "Suzaaanne and III" et "Deeesiire" ampoulés qu'on connaît, et une reprise inutile de Presley pour finir.
Lenoir avait l'air un peu mitigé à la fin. Et pour plus d'infos un écho de quelqu'un qui y était pour de vrai, melody nelson du blog Spirit of ecstasy (mitigée elle aussi) :
http://spirit.of.ecstasy.free.fr/dotclear/index.php?2011/01/18/998-gybe-anna-calvi

Spiroid a dit…

J'ai écouté, et je te rejoins tout à fait. A vrai dire je ne comprends pas trop le pourquoi de ce buzz. C'est pas franchement mauvais, mais pas de quoi en faire autant.

lyle a dit…

L'exemple même du coup bien monté par un label : une jolie fille, des références qu'on ne peut pas critiqué et un buzz savamment monté pendant presque une année pour une sortie en janvier où il n'y a pas de concurrence...

Mon avis ? Le single était BOF, pas sûr que j'écouterais l'album...

Tango a dit…

Je suis assez d'accord avec cet article concernant le niveau musical très moyen d'Anna Calvi. Nous sommes loin des grandes découvertes avec elle. Son album sonne comme une première maquette qui tenterait des ingrédients. C'est en place (heureusement), mais cela ne va pas au-delà. Le son ne se trouve pas en lui-même, l'alchimie ne se produit pas. La voix, effectivement, est fatigante, elle plaque des effets plus qu'elle ne ressent. Elle n'invite pas, elle pose des faux élans, elle fait de la démonstration. Quelle manque de rondeur, de vie intérieure. Les guitares, pardon, mais je m'attendais à de l'exceptionnel après la lecture des multiples louanges. Rien que du très déjà entendu. Là encore, je dirais des essais qui se cherchent, un semblant de technique finalement assez hésitant. En live, ce que j'ai entendu de la guitare était mauvais. Trop grossiers ou même plantés, les doigtés ne passaient pas. Le feeling non plus. Pour résumer, Anna Calvi m'a laissée sans voix. Non pas pour un réel talent novateur que je n'ai trouvé nulle part, mais pour la fabrication si rapide d'un pseudo génie vanté partout. Quelle démesure dans les éloges! Pour parvenir au niveau que beaucoup lui prêtent, elle a encore énormément de travail devant elle...