lundi 18 mars 2019

The Marshals – Les Bruyères Sessions



Le Boogie Blues Rock des années 70 comme vous si vous y étiez ! C’est le programme que vous propose The Marshals avec Les Bruyères Session, une production bien grasse et délicieusement rugueuse comme à l’époque de Canned Heat et Creedence Clearwater Revival.
Ce cinquième album du trio, sur lequel plane par moment les fantômes de Howlin’Wolf, BB King ou Hendrix période Voodoo Child, vient confirmer tout le talent de ces clermontois dans un genre fort peu usité de nos jours.
Mais peut importe les modes et les revivals, car derrière ce son brut, ces guitares rêches, ces voix rocailleuses et cet harmonica taquin, on découvre des compositions d’une rare authenticité, avec une manière de faire du rock sans chichi ni posture, avec juste l’envie de jouer de la musique à la fois authentique et généreuse, de balancer de solides chansons  qui donnent furieusement envie de battre la mesure avec le pied en buvant un bon vieux Whisky ou un Bourbon.

Label : Freemount Records
Date de sortie : 1er mars 2019
Ecouter : spotify + bandcamp + deezer
Note : [7.5]
Critiques : indiepoprock





dimanche 17 mars 2019

LANE – A Shiny Day

LANE – A Shiny Day

Après un premier EP en 2018 annonçant une réunion de vieux rockers entre les frères Sourice (Les Thugs) et les frères Belin (Daria), le premier album de Lane (Love And Noise Experiment) arrive enfin pour confirmer que le rock Angevin n’est pas encore mort ! On pourrait même dire qu’il est en pleine forme à l’écoute des 10 titres proposés sur ce bouillonnant A Shiny Day.
10 titres qui tabassent sévère et qui nous ramènent immédiatement à la grande époque des Thugs, avec ce style et ces gimmicks de guitares 90’s si caractéristiques. 10 morceaux qui ont vite fait de vous faire bouger la tête et taper du pied avec ce son énorme reconnaissable entre mille, cette puissance de la section rythmique et ces mélodies et ces refrains à reprendre en chœurs !
A l’image d’un Bob Mould toujours pas rendu sourd par les guitares saturées, les membre de LANE affichent un bilan de santé sans le moindre nuage et devraient pouvoir encore sans problème faire briller la scène Rock angevine en France en ailleurs dans les années à venir !

Label : Koowood
Date de sortie : 8 mars 2019
Ecouter : spotify + deezer
Note : [8.2]
Critiques : BENZINE + Mowno


samedi 16 mars 2019

Karen O & Danger Mouse – Lux Prima

Karen O & Danger Mouse – Lux Prima

On retrouve Karen O, la chanteuse des Yeah Yeah Yeahs, en compagnie du producteur américain Danger Mouse pour un disque de pop langoureuse et délicieuse. 
Loin de l’énergie primale de son groupe d’origine, Karen O forme ici un épatant duo qui rappellera d’autres belles associations homme-femme dans l’histoire de la pop. Au hasard : Lee Hazlewood / Nancy Sinatra.
Tout comme Air ou Goldfrapp, Danger Mouse aime les musiques pop orchestrales 60’s d’Ennio Morricone (Nox Lumina) et il le montre là encore avec, tout au long du disque, des arrangements luxuriants qui viennent embrasser les mélodies suaves (Lux Prima, Drown).
Il se dégage de l’ensemble une ambiance vaporeuse, avec par moment un côté Pop Lounge évident (Reverie) un peu dans le même esprit que les albums de Natalie Prass et les productions de Mathew.E. White
Une belle réalisation pour un album qui s’écoute tout seul.

Label : BMG
Date de sortie : 15 mars 2019
Ecouter : spotify + youtube + deezer
Note : [7.8]
Critiques : télérama






vendredi 15 mars 2019

Chris Joss – Volume II



Depuis The Man With A Suitcase il y a près 20 ans, Chris Joss s’évertue à perpétuer le son blaxpoitation et les musiques de films des années 70, celles de Lalo Schifrin mais aussi celles de Quincy Jones ou James Brown ou encore celles des musiciens de Library music (Janko Nilovic, Bernard Lubat et les autres) dans des tonalités jazzbeat funkybeat toujours bien roboratives.
Avec ce Volume II, pas de surprise, on reste dans les mêmes tonalités, avec toujours ce groove imparable et irrésistible et ces sonorités de clavinet, orgue Hammond, Fender Rhodes, guitares funky, percussions et autres instruments qui viennent compléter l’orchestre pop mis à en place par ce multi-instrumentiste qui, à l’instar d’un Fred Pallem fait partie des rares musiciens français actuels à faire revivre avec autant de talent ce son fabuleux des années 70.

Label : Teraphonic Records
Date de sortie : 10 mars 2019
Ecouter : spotify + bandcamp + youtube + deezer
Note : [8.3]
Critiques : ...



jeudi 14 mars 2019

Chain Wallet – No Ritual

Chain Wallet – No Ritual

Ils viennent de Norvège mais auraient très bien pu venir de Russie comme Motorama ou des années 80 comme The Cure ou Slowdive. Eux c’est Chain Wallet, un groupe qui recycle à merveille les plans New Wave, Cold Wave ou Dream Pop de nos jeunes années, avec ce petit je ne sais quoi en plus qui rende leurs albums si plaisants, voire plus si affinité totale.
Rien de bien très original dans les chansons de Chain Wallet, mais il reste malgré tout le plaisir d’entendre un son très ligne claire qui ne se démode décidément pas, avec des compositions très carrées, avec couplets, refrains et chœurs. On n’en demandera pas plus.

Label : Jansen Records
Date de sortie : 15 février 2019
Ecouter : spotify + bandcamp + youtube + deezer
Note : [7.0]
Critiques : Sunburnsout

dimanche 10 mars 2019

Jonathan Fitoussi – L’Ordre des Médecins

Jonathan Fitoussi – L’Ordre des Médecins

L’Ordre des Médecins sorti en salle en février 2019 est un bon film, quant à sa BO signée Jonathan Fitoussi elle est peut-être encore meilleure… même si on ne compare pas un film à une musique ! Producteur de musiques électroniques pour des albums expérimentaux ambient ou pour des habillages sonores, en radio notamment, et par ailleurs passionné d’instruments analogiques, Jonathan Fitoussi est en train de faire une jolie percée dans le monde de la musique de film (un peu à l’image de Zombie Zombie), ce avec cette très belle BO, bien à l’image de ses albums studio.
Une BO ambient, pleine de profondeur et de mystère où l’on entendra notamment le son du Cristal Baschet, un instrument rare et original dont les sons se prêtent parfaitement bien aux ambiances du film.
Le thème principal évoquera des choses déjà entendues dans des séries françaises comme Le Bureau des légendes (Rob) ou Engrenages (Stéphane Zidi). Quoi qu’il en soit, une belle réalisation pour ce musicien que l’on espère retrouver très vite sur de nouvelles BO de film.

Label : autoproduit
Date de sortie : 21 janvier 2019 2019
Ecouter : spotify + bandcamp + youtubedeezer
Note : [8.0]
Critiques : Nova

samedi 9 mars 2019

Laure Briard – Un peu plus d'amour s'il vous plaît

Laure Briard – Un peu plus d'amour s'il vous plaît

On a découvert et appréciée Laure Briard avec deux albums aux accents psyché pop 60’s remplis de mélodies légères, pétillantes ou mélancoliques – Révélation (2015) et Sur la piste de danse (2016) – puis en 2018 en compagnie de musiciens du groupe brésilien Boogarins pour un Ep 6 titres délicieux, plein de musiques Bossa nova et Tropicalia. Elle nous revient ici dans la lignée de ses premières réalisations avec une pop légère et naïve aux ambiances Pop Jazzy Folk Bossa qui rappellera les disques Tricatel période April March et Valérie Lemercier ou encore les premiers albums de Katerine. Des références auxquelles on pourra ajouter des petites influences Nouvelle Vague ici et là.
Une fois dit ça, difficile de résister au charme de l’univers de cette Toulousaine, surtout quand celle-ci nous offre des chansons aussi adorables et touchantes que Idéal, Marin Solitaire, ou Un peu plus d'amour s'il vous plaît.
Et pour ne rien oublier, on soulignera également la qualité des arrangements réalisés en compagne de musiciens aussi talentueux tels que Camille BénâtreKim Giani, Vincent Guyot, Raphael Léger, Gregory Despointes.

Label : Midnight special records
Date de sortie : 1er février 2019
Ecouter : spotify + bandcampdeezer
Note : [7.8]
Critiques : Popnews


vendredi 8 mars 2019

Beirut – Gallipoli

Beirut – Gallipoli

La musique de Beirut a beau ne plus surprendre grand monde, se reconnaitre dès les premières mesures, le charme opère toujours autant au contact de la voix et des notes produites de Zach Condon. Désormais installé à Berlin, Le New Yorkais propose une sorte de retour aux sources avec Gallipoli où l’on retrouve ce fameux son d’orgue Farfisa qui a rendu si célèbres ses premeirs albums : Gulag Orkestar et The Flying Club Cup.
Dans cette nouvelle réalisation, la mélancolie affleure, comme souvent chez Beirut, avec des musiques qui nous bercent sans cesse et qui prennent par moment des tonalités psychédéliques avec l’utilisation de sons étranges et peu identifiables mais qui se marient parfaitement avec l’instrumentation plus classique du groupe.
Toutefois, et malgré son envie d’essayer des choses plus expérimentales, l’album aurait sans doute gagné à être un peu plus resserré, avec deux ou trois titres en moins.

Label : 4AD
Date de sortie : 1er février 2019
Ecouter : spotify + deezer
Note : [7.3]
Critiques : Mowno





jeudi 7 mars 2019

O - Olivier Marguerit – À TERRE !

O - Olivier Marguerit – À TERRE !

Musicien de studio pour Halo Maud, Syd Matters ou Thousand durant longtemps, compositeur interprète pour le cinéma (Diamant noir) mais aussi en solo, Olivier Marguerit nous avait séduit en 2015 avec un premier album (Un torrent, la boue) très réussi, plein de charme et de panache.
Avec À TERRE !, il nous conte le désespoir amoureux et les états d’âmes très explicites d’un garçon au fond du trou, sur des musiques Pop parfaites dont la richesse et l’inventivité évoque par moment les géniaux Aquaserge.
Des mélodies sublimes, des textes bouleversants, des arrangements soignés et des chœurs fragiles en compagnie de Mina Tindle et Halo Maud… il ne manque vraiment rien à ce brillant album de Pop Made In France dont les influences peuvent aller de Michel Legrand à François and the Atlas Mountains (A Terre, Les pédales) en passant par Arnaud Fleurent-Didier (en chute libre) ou même Air (Soleil Charbon).
Un sommet de French Pop pour 2019 !

Label : Vietnam / Because
Date de sortie : 1er février 2019
Ecouter : spotify + deezer
Note : [9.0]
Critiques : popnews + télérama

lundi 25 février 2019

Cherry Glazerr – Stuffed & Ready

Cherry Glazerr – Stuffed & Ready

Clementine Creevy a beau être en robe de nuit sur la pochette du nouvel album de Cherry Glazerr, la musique jouée par le groupe n’est certainement pas destinée à vous accompagner dans votre premier sommeil. En vérité, elle serait plutôt idéale pour le réveil, pour peu que vous le souhaitiez dynamique et sautillant.
Groupe jusqu’alors sympathique, aux albums corrects mais pas forcément mémorables, Cherry Glazerr vient de passer un nouveau cap avec Stuffed & Ready. Non pas que le groupe ait décidé d’aller vers un son et un style qui sorte des sentiers battus mais plutôt de tout miser sur l’écriture de titres "couplet (en son clair) / refrain (en son saturé)" ultra efficaces comme on s’en rendra compte dès les premiers mesures de l’album.
Un son Indie-rock puissant qui nous ramènera inévitablement au milieu des années 90, dans un registre assez proche de ce que l’on aimait découvrir chez Bernard Lenoir le soir sur Inter sur les coups de 21h00. On citera pêle-mêle les Pixies, Blonde Redhead (Daddi) mais aussi Lush, Elastica, Sleeper, Breeders, Echobelly, Hole (Ohio) et tout ce que le milieu du rock indé comptait à l’époque de groupes de filles armées de guitares électriques aux sonorités bien heavy.
Disque carré, débordant de singles aux riffs et aux refrains totalement joussifs, Stuffed & Ready est la petite claque l’on ne s’attendait pas forcément à prendre de la part de Cherry Glazerr après trois albums prometteurs mais loin d’être aussi réussis que ce dernier.

Label : Secretly Canadian
Date de sortie : 1er février 2019
Ecouter : spotify + deezer + bandcamp
Note : [8.5]
CritiquesStars Are Underground + BENZINE


samedi 23 février 2019

Compilation Nova Tunes 3.9

Nova Tunes 3.9

19 ans que ça dure. 19 ans que Nova nous compile deux fois par an ses titres préférés, ceux qui tournent sur la radio du matin au soir.
A une époque où Youtube, Spotify, bandcamp et deezer n’existaient pas, ces compilations étaient pour nous l’occasion d’avoir régulièrement un petit digest des meilleures productions electro, pop, world, dub du moment et de faire à chaque fois quelques jolies découvertes.
Malgré la profusion de sources et de sons qui arrivent de partout aujourd’hui, on continue de jeter une oreille attentive à ce qui nous arrive des playlists du Grand Mix de Nova… aussi pour se souvenir que cette radio parisienne unique en son genre en France continue de tenir le cap, et à eu l’immense mérite de faire revenir Edouard Baer à la radio en 2016.
Ah, j’oubliais le plus important : ce nouveau volume comprend 21 titres et c’est toujours aussi bien !

Label : Nova Records
Date de sortie : 22 février 2019
Ecouter : spotify + deezer
Note : [8.0]
Critiques : ...


vendredi 22 février 2019

Juan Wauters – La Onda de Juan Pablo

Juan Wauters – La Onda de Juan Pablo

Après deux albums adorables dans le sillage de Devendra Banhart, l’Uruguayen basé à New York Juan Wauters est parti sur les routes d’Amérique latine avec son micro, son magnéto et sa guitare pour aller à la découverte des musiques locales, jouant à chaque étape en compagnie de musiciens de rencontrés sur place. L’ensemble donne un carnet de voyage musical absolument irrésistible dans lequel la langue espagnole se pare de différentes couleurs ou tonalités en fonction des pays visités et des influences culturelles locales.
Annoncé comme le premier volet d’une trilogie, La Onda de Juan Pablo est un disque radieux, amical et chaleureux, rempli de bonnes vibrations dans des chansons folk qui s’écoutent et se réécoutent avec bonheur. Vite la suite !

Label : Captured Tracks / Differ-Ant
Date de sortie : 25 janvier 2019
Ecouter : spotify + deezer + bandcamp
Note : [8.0]
Critiques : les oreilles curieuses