mardi 17 septembre 2019

Xavier Boyer – Owner's Manual

Le retour de l’electro-pop scintillante, pleine de charme et de spontanéité de Xavier Boyer dans un album de titres inédits.



Membre du groupe Tahiti 80 que l’on retrouvera très bientôt avec un nouvelle sortie (Fear Of An Acoustic Planet), Xavier Boyer sort de temps en temps des albums solos, d’abord sous l’alias Axe Riverboy et depuis quelques années sous propre nom, avec à la clé Some / Any / New, un très bel album paru en 2017.
Dans la droite lignée de cet album de pop radieuse, il sort, avec l’aide du label caennais ww2w, une compilation d’inédits, faces B et remixes intitulée Owner’s Manual. L’occasion de retrouver le style electro-pop léger sucré et très agréable de ce musicien qui a tout fait tout seul ou presque pour ce disque sur lequel on retrouve également les amis Stéphane "Domotic" Laporte, Ricky Hollywood et My Tiger Side.

Label : Human Sounds
Date de sortie : 24 mai 2019
Rating : 7.5
Ecouter : spotify + deezer + bandcamp
Critiques : ...

samedi 31 août 2019

The Raconteurs – Help Us Stranger

L'attente à été longue mais la récompense est au bout avec Help Us Stranger, 3e album de The Raconteurs. Une des plus belles réussites de l'année en matière de Classic Rock US.


The Raconteurs – Help Us Stranger

Onze années, c’est la durée qui sépare Consolers of the Lonely et Help Us Strange. Onze années durant lesquelles Jack White est parti travailler sur des projets à droite à gauche avant de revenir au sein de son quatuor The Raconteurs.
Ici, il sera question de Rock & Roll US pur et dur. Du gros Rock bien 70’s teinté de blues, aussi délicieusement grassouillet que l’était le dernier The Black Keys. Une musique dans laquelle on se vautre sans retenue. Il faut dire que Help Us Stranger déborde de titres rageurs, immédiatement mémorisables entrecoupés de ballades, avec en fond les fantômes de Led Zeppelin, Black Sabbath, Beatles, AC/DC et bien sûr des Whites Stipes, son ancien groupe.
Les Raconteurs n'ont rien perdu de leur qualité d’écriture et le prouvent sans mal avec ces 12 titres pour 41 minutes qui filent à une vitesse folle.
Voilà donc un objet musical de pur plaisir, très classique dans la forme mais tellement bon qu’on y revient sans arrêt !

Label : Third Man records
Date de sortie : 21 juin 2019
Rating : 8.5
Ecouter : spotify + deezer + bandcamp
Critiques : BENZINE


Thom Yorke – ANIMA

Thom Yorke de retour à mon meilleur niveau avec un album d’une grande beauté, porté par une voix et des sonorités électroniques caressantes comme jamais.


Thom Yorke – ANIMA

Son premier album solo (The Eraser, 2006) était épatant, le second (Tomorrow’s Modern Boxes, 2014) un peu trop tordu à mon goût pour être totalement convaincant. Avec ANIMA, Thom Yorke revient au niveau de ses débuts et du meilleur de Radiohead 2.0. Un album labyrinthique et délicat composé en compagnie de Nigel Godrich dans lequel l'électronique occupe tout la place mais sans jamais que l’on ait l’impression d’avoir affaire à une production cérébrale ou désincarnée. Bien au contraire, le chanteur de Radiohead livre là des chansons débordantes d’émotion avec beaucoup plus de retenue dans la voix que sur certains albums passés. Ouf.
La qualité de la production, le choix des sonorités, l’enrobage, les ambiances développées… tout ça est remarquablement travaillé et mis en musique avec un soin et une finesse incomparable.
D'une complexité facile et d’une grâce absolue, ANIMA  est l’album qui remet Thom Yorke à la place qu’il aurait toujours du toujours garder vu de son immense talent... sans doute de bonne augure et en attendant le prochain Radiohead.

Label : XL Recordings
Date de sortie : 26 juin 2019
Rating : 9.0
Ecouter : spotify + deezer 
Critiques : BENZINE


Kishi Bashi – Omoiyari

Omoiyari, nouvel album très réussi de Kishi Bashi, est un modèle de musique pop folk aérienne et bucolique dans laquelle le violon vient subtilement trouver sa place.



Un temps membre du groupe Of Montreal, Kishi Bashi office depuis quelques années en solo, sortant des albums à chaque fois remarquables à l’image de ce brillant Omoiyari. Très attentif aux bouleversements sociaux et politiques de son pays et du Monde en général, le musicien d’origine japonaise présente des textes engagés, dénonçant des injustices de plus de plus grandes depuis 2016. Un discours assez sombre donc et qui contraste bien avec la luminosité et la légèreté de ses chansons à la fois Country pop folk. 
Un album plein de mélodies légères et bucoliques qui renvoient aux années 60 et 70 avec notamment ces arpèges de guitare en introduction de Penny Rabbit and Summer Bear qui rappelleront le tout aussi bouleversant Everybody's Talkin' de Harry Nilsson.

Label : Joyful Noise Recordings / Differ-Ant
Date de sortie : 31 mai 2019
Rating : 8.5
Ecouter : spotify + deezer + bandcamp
Critiques : BENZINE



TH da Freak - Freakenstein

Le meilleur son indie rock US 90's se fait actuellement du coté de Bordeaux avec un TH da Freak dont l'esprit DIY est toujours bien présent sur ce nouvel album.


TH da Freak - Frankenstein

Précédé d’un album déjà prometteur, The Hood paru en 2019, et d’une belle collection d’inédits en sortis en Téléchargement libre (T-sides) laissant très largement entrevoir les goûts et les aspirations de ce groupe, Freakenstein, le nouvel album de TH da Freak qui parait uen fois encore chez Howlin Banana records enfonce le clou et confirme les aspirations 90’s de ces Bordelais bien décidés à rappeler à notre mémoire ce son Rock lo-fi slacker si caractéristique.
Mais loin d’être une resucée de Nirvana, Sebadoh et autre Dinosaur Jr, TH da Freak ajoute ici et là des touches et des gimmicks 60’s et 70's, débouchant par moment sur des titres Garage Indie rock assez délicieux. Bref, une belle confirmation.

Label : Howlin Banana
Date de sortie : 8 mars 2019
Rating : 7.5
Ecouter : spotify + deezer + bandcamp
Critiques : BENZINE


jeudi 29 août 2019

KIM - Lost Mambos & Riz Wok

Toujours adepte du Do It Yourself joyeux, KIM revient avec 23 titres assez courts dans un album aux airs de compilation gentiment foutraque.


KIM - Lost Mambos & Riz Wok

Il ne faudra pas se laisser abuser par la pochette trompeuse de cet album où l’on découvre, par la grâce d’un filtre snapchat, le visage KIM dans sa version la plus féminine et juvénile qui soit. Car cet album c’est tout sauf de la guimauve et des ritournelles pour préadolescentes. A l’image de son titre, Lost Mambos & Riz Wok, est un album aux allures de buffet garni qui renvoie à plein de styles, de sonorités et d’influences différentes.
Fidèle a son image de musicien Do It Yourself, KIM nous offre là une production où se côtoient sans souci punk-rock débridé (Spoiler Alert), techno énervée (Bim Bam Tek), Boogie rock endiablé (New Friend Girl), Krautrock (Ein Apfel Und Ein Ei), electro 8bit (Dégaine le portabeul), musique arabe, electro pop, humour et slows langoureux… comme dans un bon vieux disque de la Mano Negra.
Un disque joyeusement fourre-tout dans lequel on retrouve bien les différentes facettes de cet artiste multilingue et multicartes.

Label : MK Label
Date de sortie : 28 août 2019
Rating : 7.5
Ecouter : spotify + deezer + bandcamp
Critiques : ...

mercredi 28 août 2019

Faye Webster – Atlanta Millionaires Club

Du haut de ses 22 ans, la jeune Faye Webster régale avec un second album qui arrive comme une caresse dans la moiteur estivale de 2019.


Faye Webster – Atlanta Millionaires Club

Si un disque pouvait accompagner sans problème tout votre été 1019 c’est bien ce Atlanta Millionaires Club de Faye Webster. Un album qui vaut bien mieux que sa pochette étrange, dans lequel on découvre une jeune chanteuse musicienne susurrant une poignée chansons radieuses et langoureuses dans un style pop folk r’n’b teinté de soft rock.
Un son qui n’est pas évoquer celui concocté il y a quelques années par le producteur musicien Mathew.E. White pour Natalie Prass. Un son où résonne Fender Rhode, pedal steel et cuivres légers autour de la voix lascive de Faye Webster. Un vrai bonheur pour l’auditeur qui aura vite fait de succomber au charme des mélopées sensuelles et raffinées proposée par la demoiselle.
Un disque de pur plaisir, aux mélodies enjôleuses, dans une sensibilité très 70’s, parfois proche de celle des Carpenters, Dusty Springfield ou du Fleatwood Mac. A déguster si possible allongé et au calme.

Label : Secretly Canadian
Date de sortie : 24 mai 2019
Rating : 8.4
Ecouter : spotify + deezer + bandcamp


mardi 20 août 2019

Penelope Antena – Antelope

Découverte avec la jeune productrice franco-belge Penelope Antena qui sort un premier album mêlant folk, r'n'b, electronica et soul.


Penelope Antena – Antelope

Penelope Antena est la petite fille du célèbre compositeur, musicien de jazz fusion mais aussi producteur et animateur radio, Marc Moulin, qui est décédé en 2008.
Accueillie sur le label parisien Kowtow Records, elle propose  Antelope, un premier album composé avec ses machines, dans son home-studio, qui renferme des chansons intimistes, aux textures à la fois douces et rugueuses.
Influencée par Robert Wyatt, Thom Yorke, Kate Bush ou Tom Waits, la demoiselle séduit par la beauté et la singularité de son style très épuré qui évoquera aussi celui de James Blake ou même Laurie Anderson.
A l’aide notamment des instruments que lui avait légués son grand-père, elle construit des musiques mélancoliques, baignés de folk, r'n'b, electronica et soul sur lesquelles elle pose une voix à peine dénaturée par l’autotune. Très belle découverte.

Label : Kowtow Records
Date de sortie : 14 juin 2019
Rating : 7.8
Ecouter : spotify + deezer + bandcamp
Critiques : artyparis

jeudi 15 août 2019

Fionn Regan – Cala

Sixième album pour le brillant songwriter Irlandais Fionn Regan qui continue de nous régaler avec ses folk songs bucoliques.


Fionn Regan – Cala

Qui a dit qu’il n’y avait que des coucous qui sortaient durant l’été ? La preuve du contraire avec ce sublime album signé Fionn Regan et qui vient mettre un bon coup de climatisation dans la moiteur estivale.
Dans la place depuis une bonne dizaine d’années, ce chanteur et musicien pop folk irlandais a sorti dans une relative confidentialité cinq albums intéressants, pour ne pas dire remarquables.
Comparé à Nick Drake ou Elliott Smith, la garçon, s’il n'a pas encore la renommée de ces deux-là, mériterait enfin une vraie reconnaissance internationale.
Avec une guitare, sa voix, et quelques arrangements (cordes, piano…) les mélodies tissées par Fionn Regan coulent toutes seules dans ces folk songs bucoliques et romantiques.
Si ce Cala est sorti au plus mauvais moment (9 août) et ne devait pas faire de vagues, la beauté simple et la douceur qui en ressortent mériteront toute votre attention.

Label : Abbey Records
Date de sortie : 9 août 2019
Rating : 8.3
Ecouter : spotify + deezer + youtube
Critiques : fanfare pop

lundi 12 août 2019

Astrobal – L'infini, L'univers Et Les Mondes

Emmanuel Mario poursuit l’aventure cosmique avec son projet Astobal, délivrant un second album de chansons pop mille-feuille plutôt exquis.


Astrobal – L'infini, L'univers Et Les Mondes

Après avoir fabriqué de petits disques avec ses amis Julien Gasc, Julien Barbagallo, Eddy Crampes et Laure Briard, Emmanuel Mario s’installe à Paris et devient batteur pour Laetitia Sadier ou Arnaud Fleurent-Didier. Son premier album (Australasie), sous le pseudo Astrobal, parait sur le label allemand Karaoke Kalk en 2016 avec l’assurance de tenir là un musicien à l’univers musical foisonnant.
Tendance confirmée avec L'infini, L'univers Et Les Mondes, un second essai dans lequel le Toulousain (en compagnie de Nina Savary au chant) prend une fois encore de la hauteur pour affronter l’infini (et même au-delà), avec un titre en référence au livre du philosophe italien du 16e siècle Giordano Bruno.
Accompagné de nombreux musiciens et d’instruments divers, Emmanuel Mario livre une nouvelle collection de chansons pop radieuses, tournées vers la lumière, comme pouvaient les écrire certains auteurs interprètes des années 70 restés méconnus à l’image de Bernard Ilous dont il reprend le titre ‘La Route à L’Envers’.
Un disque léger et très abordable mais suffisamment sophistiqué pour résister et même se bonifier après des écoutes répétées.

Label :  Karaoke Kalk
Date de sortie : 26 avril 2019
Rating : 8.0
Ecouter : spotify + deezer + bandcamp
Critiques : électrophone


dimanche 11 août 2019

Bill Ryder-Jones – Yawny Yawn

Bill Ryder-Jones se lance dans l’exercice plutôt casse-gueule de la relecture de ses propres chansons pour un résultat largement concluant.



Fin 2018, Bill Ryder-Jones publiait l’impeccable Yawn, un quatrième album qui s’inscrit dans une discographie remarquable depuis que l’ex-Coral s’est lancé dans une carrière solo. Le sans-faute se poursuit avec Yawny Yawn, qui est une version acoustique jouée piano-voix. de l’album Yawn.
Si les chansons son épurées au maximum, la magie opère tout autant, sans aucune impression de redite ou de redondance avec la première version. On pourra donc apprécier ces superbes chansons ralenties à l'extrême, présentées sous un jour nouveau et qui se révéleront, selon l’humeur et les aspirations de chacun, peut-être plus belles et bouleversantes encore que les originales.

Label : Domino
Date de sortie : 26 juillet 2019
Rating : 8.2
Ecouter : spotify + deezer + bandcamp
Critiques : SOV