dimanche 19 janvier 2020

Free Nationals – Free Nationals

Ils accompagnent depuis un moment Anderson.Paak comme groupe de scène, les Free Nationals dévoilaient fin 2019 un premier album studio gorgé de sonorités funk soul.



Il y a une forme d’immédiateté dans la musique des Free Nationals comme si leur chansons nous accompagnaient depuis toujours. Il faut dire qu'elles puisent leurs influences dans des choses assez classiques liées au style funk soul jazz inégalable des années 70, celui immortalisé par des gens comme Stevie Wonder, Herbie Hancock et ces groupes produits notamment par Quincy Jones.
Pour accompagner les musiques chaudes et cosy des Free Nationals, une flopée d’invités se sont joints à eux parmi lesquels évidemment Anderson.Paak mais aussi Daniel Caesar, Kali Uchis, Syd Tha Kid, Benny sings ou encore le regretté Mac Miller.
L’ensemble forme un tout très cohérent, très "easy listening", en un mot irrésistible ! Un parfait alliage entre funk soul, rap et r’n’b dans des arrangements dignes des plus belles productions du genre. C'est du cousu main et on en redemande !

Label : OBE, LLC / EMPIRE
Date de sortie : 13 décembre 2019
Rating : 8.5
Ecouter : spotify + deezer
Critiques : Benzine



samedi 28 décembre 2019

Roberto Fonseca - Yesun

Le neuvième album du pianiste cubain Roberto Fonseca invite à la danse ou au farniente et fait partie des grandes réussites en matière de jazz pour cette année 2019.




Avec l’album de 14KT For My Sanity (dans un registre très différent), le Yesun de Roberto Fonseca (accompagné de son trio) fait partie des grands crus du genre pour 2019 !
Ce qui frappe d’abord dans cet album, c’est son étonnante modernité, ou plutôt sa façon de mélanger avec une aisance incomparable, Jazz, rumba, cha-cha-cha, soul, funk, hip-hop, musiques afro-cubaines dans des ambiance tour à tour dansantes (Aggua, Mambo pa la niña Gema 4), sensuelles (La llamada) groovy (Cadenas) ou mélancoliques (Por ti, No soy de esos…). Un assemblage parfait entre musiques traditionnelles et influences modernes… un peu comme chez Ibrahim Maalouf… que l’on retrouve d’ailleurs sur le titre Kakucha. Mélodieux, très accessible, gorgé de claviers Rhodes oui Hammond, accompagné de voix légères, ce neuvième album du pianiste Cubain, à la fois charnel et sensoriel, invite à la danse et au farniente. Un must pour cette année 2019 en matière de jazz !

Label : Wagram Music
Date de sortie : 18 octobre 2019
Rating : 9.0
Ecouter : spotify + deezer
Critiques : France Musique

lundi 23 décembre 2019

Pierre Vassiliu - En voyages

Nouvel hommage à Pierre Vassiliu de la part du label Born Bad Records qui propose une compilation de titres parus entre les années 70 et 2000. L’occasion de redécouvrir des chansons et des musiques adorables.


Pierre Vassiliu - En voyages

Qui c’est celui-là, c’est à ce titre poil-à-gratter dans la France Pompidolienne de 1973 (300 000 45T écoulés à l'époque) que la plupart des gens (de 50 ans en plus) associent le nom de Pierre Vassiliu. Pourtant, à l’écoute de la compilation parue en 2018 sur le label Born Bad intitulée Face B 1965-1981, on pouvait se rendre compte à quel point les chansons de Pierre Vassiliu valaient bien plus que ce sympathique raccourci.
Car cette bonne bouille à moustache comme on n’en fait plus, cet amoureux des îles, n’est heureusement pas que l’auteur de ce single si triste mais si beau. Il laisse derrière lui une somme de chansons adorables, des chansons pleines d’humour et d’amour, sans doute d’une autre époque, notamment dans les thèmes abordés. Et si certains textes sonnent bizarrement aujourd'hui (Pierre Bat ta femme), malgré un second degré évident, en revanche musicalement, ces sonorités jazz, Bossa Nova, Funk, disco, Zouk et caribéennes que l’on retrouve sur tous ces titres montrent à quel point Vassiliu savait s’entourer de gens qui comptent, tels qu'Eddie Barclay Pierre Barouh, Bernard Lubat, Tony Allen…)
Une belle compilation qui couvre plus de 30 ans de carrière pour cet artiste que l’on aimait parce qu’il était drôle, émouvant et sympathique.

Label : Born Bad
Date de sortie : 5 décembre 2019
Rating : 8.5
Ecouter : spotify + bandcamp + deezer
Critiques : Les inrocks

jeudi 19 décembre 2019

Water From Your Eyes - Somebody Else’s Song

Nouvel album très séduisant du duo New Yorkais Water From Your Eyes avec 8 titres qui méritent encore une fois le détour.


Water From Your Eyes - Somebody Else’s Song

Des voix, des guitares, des claviers, des boucles et des boîtes à rythmes le tout mélangé dans un esprit gentiment expérimental, c’est un peu le concept développé dans Somebody Else's Song, troisième album très séduisant et très dynamique du groupe de Brooklyn, Water from your Eyes.
Si leur premier album paru en 2016, Long Days, no Dreams, se révélait plutôt sympathique, ce dernier montre une facette quelque peu différente du duo (Nate Amos et Rachel Brown), plus dans la lignée du All a Dance de 2018,  avec des chansons entraînantes, aux rythmes par moment métronomiques, presque robotiques… avec en plus une petite touche expérimentale sur certains titres comme BreakLook et Look Again.
Au final l’ensemble se révèle plutôt varié, léger et assez accrocheur avec un groupe qui présente là une palette sonore toujours plus large et plus séduisante aussi. Un album assez court mais qui s’écoute en boucle sans problème !

Label : Exploding In Sound Records
Date de sortie : 25 octobre 2019
Rating : 8.0
Ecouter : spotify + bandcamp + deezer
Critiques : post-trash

samedi 30 novembre 2019

Samantha Whates – Waiting Rooms

La chanteuse et guitariste Samantha Whates accompagnée de ses musiciens a investie diverses salles d’attente du Royaume-Uni pour donner vie à cet album Folk aussi délicat que délicieux.


Samantha Whates – Waiting Rooms

La particularité de cet album est d’avoir été entièrement composé et enregistré dans des salles d'attente de train, de bus, d’hôpitaux ou de maison de retraite, et même dans un couloir de prison... dans des lieux en fonctionnement ou pour certains abandonnées.
Un album où il sera question évidemment du temps qui passe et du temps perdu à attendre dans ces espaces de transition. Cöté musique, on découvrira un album folk assez traditionnel qui pourra évoquer Joni Mitchell, Alela Diane ou Mariee Sioux… avec le duo voix-guitare autour duquel viennent se poser des notes de violoncelle, clarinette, contrebasse, harmonica, luth, percussions, piano, shruti, alto et quelques bruit ambiant comme celui du train sur Guilty.
En tout, ce sont 17 musiciens qui sont intervenus sur cet album plutôt léger et entraînant avec pour chaque titre, des arrangements différents, des sonorités différentes, adaptés aux conditions d’enregistrement, en fonction de l’architecture des lieux et des espaces choisis. Le concept était original et osé, et résultat est totalement convaincant !

Label : Wonderfulsound
Date de sortie : 1er novembre 2019
Rating : 8.0
Ecouter : spotify + bandcamp + deezer
Critiques : ...