samedi 25 février 2012

Anaïs Mitchell - Young Man In America [8.0]


Avis : Malgré son jeune âge, Anaïs Mitchell en est déjà pourtant à son cinquième album puisque sa première réalisation date de 2002 alors qu’elle avait à peine 21 ans. Avec son timbre de voix juvénile qui rappelle étrangement celui de Karen Peris du groupe The Innocence Mission voire celui de Cyndi Lauper, cette native du Vermont aux États-Unis avance 11 folk songs d’une classe et d’une élégance rare, montrant au fil de l’album que sa musique n’a rien de la rudesse et du côté parfois austère de celle de certaines de ses consœurs.
Habillant la plupart de ses compostions d’arrangements aussi discrets que conséquents (cordes, cuivres, bois, mandoline…), Anaïs Mitchell délivre un disque plutôt varié, extrêmement plaisant, nourri par moment d’influences rock et renfermant quelques titres ("Coming Down", "He Did", "Annemarie") qui, a eux seuls, justifient pleinement l’écoute (voire plus !) de cet album.

Artistes similaires : Karen Dalton, Ani DiFranco, Ane Brun...
Label : Wilderland records
Ecouter : spotify
Note : [8.0]
Critique : Jazz Blues & Co + Drownedinsound

4 commentaires:

Thierry a dit…

Salut Benoît,

Rien à ajouter !
J'espère qu'un dixième des personnes qui écouteront le dernier Cohen porteront leur attention vers cette petite pépite ;-)

Comment y parvenir ?

Benoit a dit…

de la curiosité, je ne vois que ça !

Blake a dit…

Intéressant en effet cet album, même si perso je préfère un folk moins rock et plus acoustique.

Mais sa voix m'a plus fait penser à celle de la Lauper qu'à la mimi Karen Peris, et surtout à celle de ... Emilie Simon (!) que, je sais, tu n'apprécies guère :)

Mickael Choisi a dit…

Je poserai bientôt une oreille dessus, j'ai assez hâte en fait. La dimension électrique me semble intéressante...