jeudi 17 février 2011

Julia Stone - The Memory Machine [8.4]


Avis : J’ai découvert Julia Stone sans passer par la case Julia et Angus Stone. Un bien ? Un mal ? Je n’ai sais rien. Je sais juste que je suis tombé sous le charme de cette fille mais surtout de sa musique et de son album "The Memory Machine". Sans son frère, la demoiselle livre des pop songs folkisantes absolument délicieuses, aux textes murmurés avec une voix suave, aux musiques pleines de romantisme vintage et de délicatesse. Car ici, on vous caresse toujours dans le sens du poil, et ça fait rudement de bien. Bien sûr la recette n’est pas neuve. Des tas de filles se sont déjà essayées à ce petit jeu-là, De Cat Power à Essie Jain, en passant par Emily Janes White, toutes nous ont eues, à un moment ou à un autre, avec leurs chansons désarmantes de fragilité. Cette fois, c’est au tour de Julia Stone de nous faire fondre avec ses douces rêveries si joliment mises en musique.
Artistes similaires : Cat Power à Essie Jain, Emily Janes White, Mia Doi Todd...
Label : Discograph
Ecouter : Spotify + deezer
Note : [8.4]
Critiques : popnews + le tralala club + fury in your head

2 commentaires:

Blake a dit…

Tu me surprendras toujours : je n'aurais pas parié que tu succomberais à cet album, joli mais si classique...
Joli, mais sur tout un album, peut-être un peu monochrome.
Elle avait d'aussi jolies ballades sur l'album avec son frère dont les compos + écorchées variaient un peu le propos à mon goût. D'où mon jugement plus sévère que le tien.

J'avoue quand même mon faible pour son charmant timbre de voix (filiation Stina Nordenstam ou Emiliana Torrini) dont elle abuse parfois. Mais plutôt attachant, en effet...

Benoit a dit…

j'aime quand je te surprends, :) là quand même les mélodies, les refrains sont à tomber !!