lundi 4 octobre 2010

Matthew Herbert - One Club [4.0]



Avis : Si vous ne connaissez pas encore Matthew Herbert, sachez juste que c’est un producteur assez atypique sur la scène electro mondiale, dans sa façon de concevoir sa musique, souvent basée sur des samples, des sons captés dans son environnement Par exemple, pour ce dernier album en date, qui est en fait le second volet d’une trilogie, il propose un concept tout à fait intéressant, à savoir utiliser les sons enregistrés dans un club de Berlin durant deux heures pour construire ses morceaux. Des bruits ambiants captés avec son micro, il ressort des morceaux aux formats répétitifs, bizarres, expérimentaux et assez abrutissants sur la longueur. S'il s’agit là d’un bel exercice de recyclage, il se révèle, à mon sens, plus passionnant pour ce lui qui le réalise que pour celui qui l’écoute. A moins, peut-être, d’être sous l’emprise de substances qui vous font entendre cet agglomérat de sons d’une autre oreille. Ce qui n'est pas mon cas en l'occurrence.
Artistes similaires : Mateo & Matmos, Doctor Rockit
Label : Accidental Records
Ecouter : myspace + spotify + bandcamp
Note : [4.0]
Critique : gouru

Aucun commentaire: