jeudi 9 septembre 2010

Ray LaMontagne - God Willin’ & the Creek Don’t Rise [8.4]


Avis : Alors là, il faut quand même que je vous parle du dernier Ray LaMontagne, parce que ce mec-là c’est un tout bon ! Déjà le précédent, "Gossip In The Grain", m’avait bien plus pour son mélange de soul et de pop folk dont se dégageaient quelques titres vraiment attachants. Là, il revient avec un album (son meilleur !) nettement plus intime, nettement plus dépouillé aussi mais dans lequel on retrouve tout le charme du bonhomme, à commencer par sa voix cassée façon Joe Cocker. Entre blues et folk, il nous propose un voyage musical de toute beauté, dans une Amérique de cinéma, celle des grands et beaux paysages, des rocheuses aux Appalaches et passant par les vastes plaines de l’Ohio. Prenez votre billet et départ immédiat.
Artistes similaires : Van Morrison, Tim Buckley, Ryan Adams, Joe Cocker, Rufus Wainwright...
Label : RCA
Ecouter : Myspace + MusicMe + deezer
Note : [8.4]
Critique : La quenelle culturelle

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Aaaah, un album que j'ai et que je peux commenter! Le problème c'est que je n'ai pas grand' chose à ajouter au commentaire judicieux de l'auteur du blog. C'est superbe, le type à la voix magnifique qu'on peut attendre d'un trappeur canadien avec un nom pareil. Chansons très belles, douces mais jamais mièvres. Dans les références, j'ajouterais peut-être Iron and Wine. Ecoutez! Ca donne presqu'envie d'être en hiver et d'allumer un bon feu. Des chips. Pas de rosé en hiver, du rouge. Et Ray Lamontagne.
Serge